La chronolyse est une notion phare de l'œuvre de Michel Jeury. Apparue dans le livre culte « Le Temps incertain », elle permet à celui qui la subit de vivre un état de conscience où le temps est destructuré.

Michel Jeury nous a confié en mars 2013 que l'idée lui était venue alors qu'il empruntait le chemin de randonnée entre chez lui, à Florensac (près de de Falgueyrat) et Maine-Chevalier (lieu dit près de Mandacou), lors d'une de ses nombreuses visites amicales aux Mazamet, producteurs de vin à Plaisance. Il nous a confié sa préférence pour le vin rouge.

Ainsi, la drogue chronolytique ne saurait être autre chose que du vin de Plaisance. C'est donc non sans malice que nous avons créé une "cuvée chronolytique" en hommage au vin de terroir qui a inspiré une idée phare de la SF de la fin du XX° siècle. On peut s'amuser à citer sans aucune exhaustivité quelques films où chacun reconnaîtra l'usage de cette "drogue" : Eternal Sunshine of a spotless mind, Inception ou encore Vanilla sky (Abre los ojos)…

Aujourd'hui, on compte trois producteurs de vin de Plaisance à proximité de Florensac et de La Grèze, les deux lieux-dits ou a été écrit « Le Temps incertain » : Clos Maine Chevalier, Domaine du bois Carré et Pech Bessou. Les trois produisent du rouge, du rosé et du blanc. Le rosé est celui qui se marie le mieux avec les meringues chocolatées "îles bleues" et "îles de la lunes", pâtisseries de Thierry Bourdé, boulangerie « Au bon pain » à Issigeac, créées pour l'exposition « Entre futurs et terroirs » de juin 2013, testées et appréciées par Michel Jeury lui-même en mars 2013.

Nos conférenciers en train de déguster la cuvée chronolytique (de gauche à droite): Jean-Luc Rivera, Joelle Wintrebert, Jean-Claude Dunyach, Simon Bréan, Jeam Tag et Sandrine, Joseph Altairac: un grand moment de convivialité jeuryenne !