Issigeac est un village médiéval situé à 18 km au sud de Bergerac.

Son emplacement, sa structure ronde, ses rues tortueuses et ses maisons à colombage en font un lieu unique en Périgord. C'est dans cet environnement préservé de l'industrialisation du XX° siècle que Michel Jeury a écrit l'essentiel de son œuvre de science-fiction.
Un court métrage de SF réalisé en 1977 et diffusé sur FR3 décrit Issigeac comme une zone préservée jusqu'en 2050, date à laquelle l'AME (Agence mondiale de l'eau) décide de pomper ses ressources en eau. Le synopsis initial, plus développé, explique que cette eau aurait été pompée pour alimenter l'AUBor (« Aglomération Urbaine de Bordeaux », notion qui n'existait pas dans les années 1970). L'aglomération bordelaise a désormais une existence administrative et s'appelle aujourd'hui la CUB.

Le marché dominical d'Issigeac est réputé pour son cadre et sa diversité. La proximité de l'aéroport international de Roumanière, à moins de 15 mn en fait une banlieue “frenchy” de Londres.

John Brunner était l'un des premiers à faire le « Pélerinage d'Issigeac » dès 1973 (Archives à Liverpool). Il revint plusieurs fois voir Michel Jeury.